Le mineur, non pas face à la Justice, mais accompagné par la Justice!


Description

Contenu

Il est tout-à-fait possible qu'un enfant se retrouve un jour en contact avec la Justice: les raisons peuvent être très diverses.

Une intervention des autorités judiciaires ne doit pas avoir une connotation négative, au contraire!

Les autorités judiciaires n'ont pas pour "objet social" de réprimer, mais au contraire d'aider le jeune:

* qu'il soit dans le besoin, directement ou indirectement (exemple: violences domestiques)

ou

* qu'il soit impliqué dans la commission d'infractions.

Le but consiste à tout mettre en place afin d'établir un cadre sécuritaire bénéfique au mineur dans lequel il pourra à nouveau évoluer de façon positive.

Objectifs

Le public sera susceptible de saisir la notion de la "protection de la jeunesse au sens judiciaire du terme" (sous l'égide de la loi actuelle du 10 août 1992) en saisissant le mécanisme du besoin de protection de l'enfant, du signalement afférant aux autorités ainsi que de la méthodologie de travail et d'intervention de la part des différents acteurs judiciaires.


Méthodes

La présentation se fera via Power-Point incluant des explications, la méthodologie de travail appliquée par les autorités judiciaires, des vidéos illustratives et des exemples concrets.

Le public est invité à sortir de l'anonymat et est prié de participer activement aux débats.


Informations additionnelles

Cette formation s'adresse spécifiquement aux professionnels de l'aide à l'enfance et à la famille, dont la mission est de veiller à la mise en œuvre de l'aide sociale des enfants et des jeunes adultes en détresse, dans le respect des compétences, reconnues par la loi modifiée du 10 août 1992 relative à la protection de la jeunesse, aux autorités judiciaires (cf.. Article 5 de la loi du 16 décembre 2008 relative à l'aide à l'enfance et à la famille.)

Cette formation vise à:

- comprendre la différence entre la méthodologie de travail du JAF et du tribunal de la jeunesse impliquant l'intervention sociale des professionnels de l'AEF

- amener une compréhension partagée des besoins et attentes, voire des compétences aussi bien des acteurs de l'AEF que des acteurs judiciaires dans la mise en œuvre de l'aide judiciarisée.


                                        " La Justice est le droit du plus faible " - Joseph Joubert


Monsieur Le Procureur d'Etat adjoint, David LENTZ - Responsable du département de la protection de la jeunesse et des affaires familiales



Sessions and planning

  • 24/05/2024 +1 date disponible
  • Petite Enfance 0-4 ans
  • Jeunesse 12+ ans
  • Enfants Scolarisés 4-12 ans
  • Luxembourgeois/Luxemburgisch
  • AEF24-Caritas-030